Production

Les habitants de
Paris VIII

Documentaire audio / 11 min / juin 2018

Un essai documentaire d’Alice Cagnat et Léo Jean-Deschênes,
réalisé dans le cadre du Master 2 Concepteur de l’Audiovisuel INA / ENS / Ecole des Chartes

De fin janvier à fin juin 2018, le bâtiment A de l’université Paris VIII-Saint-Denis a abrité des occupant/es inhabituel/les : des migrant/es venu/es des camps de fortune de la Porte de la Chapelle. Des militant/es d’un collectif composé d’étudiant/es de l’université et de personnes extérieures avaient décidé de leur ouvrir ce bâtiment habituellement réservé aux études d’Art avec un double objectif : leur assurer un logement temporaire, et faire entendre leurs revendications contre la politique migratoire européenne et la loi française « asile et immigration » alors en cours de discussion au Parlement.

Du début de l’occupation à l’expulsion des réfugié/es en passant par la manifestation du 1er mai, l’essai documentaire sonore « Les habitants de Paris VIII » suit cinq mois d’occupation résumés en une journée type d’une étudiante extérieure au collectif de soutien. A l’image de la jeune femme fascinée par les événements, la grande majorité de la population française observe ces migrant/es ayant fui leurs terres natales en crise ou en conflit, sans pour autant soutenir activement leur demande d’asile ou de logement. Les sons directs de la manifestation du 1er mai, de l’expulsion, cassent le confort mental de l’étudiante en la rappelant brutalement à la réalité : les cris, les pleurs et les supplications sont les conséquences directes des expulsions violentes ordonnées par L’État.

En septembre 2018, la présidente de l’université est revenue sur sa promesse d’inscrire trente des réfugiés à Paris VIII. Les revendications et négociations sont relancées.

[Image : Photogramme issu de Qui fout le zbeul’ ?! (El Mahdi Lyoubi, 2018)]

Prise de son, montage et mixage
Alice Cagnat
Léo Jean-Deschênes

Voix off
Louise Martin-Papasian